Les Baiseuses,

Christopher au tel gay

tel gay christopher

Salut,
Je m’appelle Christopher, avis à tous les amateurs de tel gay, je suis disponible pour votre plus grand plaisir depuis quelques mois déjà. J’ai 25 ans, je suis coach sportif. Je suis célibataire. Je tiens à préciser que je ne recherche pas encore de relation sérieuse même si j’ai déjà eu beaucoup de propositions jusqu’à maintenant. Je suis habitué aux pratiques hard, peut-être à cause de mon travail qui est très physique. La journée, je n’ai pas trop le temps de m’éclater au lit alors je me rattrape le soir au téléphone. Je suis un peu particulier car je suis passif et actif à la fois. J’adore pénétrer et me faire pénétrer. Vous allez tout de suite accepter de m’avoir dans le cul rien qu’en voyant ma bite de 23 centimètres en érection. Je suis ravi de dire que c’est naturel. J’ai été gâté par la nature. A part mon physique de rêve, c’est l’une de mes fiertés. Il faut bien que je profite de ces jolis bijoux de famille. Je ne peux pas non plus me passer du plaisir de la sodomie au tel gay. Je me souviens de la première fois que je me suis fait enculer. C’était avec un ami. En fait, à mes 20 ans, je n’avais pas encore bien trouvé mon orientation sexuelle jusqu’au jour où je me suis retrouvé tout seul avec un ami qui lui était gay. Bien sûr, avant j’avais déjà remarqué certaines choses mais je ne me suis pas encore décidé. C’est parti sur une plaisanterie, il m’a dit que ce serait génial de coucher ensemble juste pour voir si on allait prendre du plaisir. En ces temps-là, j’étais encore en couple avec une fille. On s’est mis à l’aise puis il a commencé à s’occuper de mon fion. C’était la première fois ce jour-là qu’un homme me lèche le trou du cul. Il a ensuite commencé à me doigter tout doucement pour éviter de me faire mal. Après m’avoir dilaté l’anus avec son doigt, il s’est mis à quatre pattes. Il voulait que je le sodomise. Je l’ai alors sodomisé brutalement. J’adorais tellement lui donner des coups de reins, ça le faisait couiner de plaisir. C’est surtout ce contact vigoureux qui me faisait plaisir, chose que je ne ressentais pas avec ma copine. Après quelques va-et-vient, j’ai sorti ma queue pour qu’il me suce. J’avoue qu’il sait très bien tailler une pipe. Il sait même mieux le faire que ma copine. Quand il m’a ensuite donné du plaisir en me sodomisant à son tour, j’ai eu le déclic. J’ai ressenti beaucoup plus de plaisir à baiser avec lui qu’avec ma copine. Avec mon ami, on se voit toujours régulièrement pour baiser quand l’envie nous prend mais avec ma copine, c’est fini. Quelques semaines plus tard, j’ai décidé de faire du tel gay pour ressentir tout le temps ce plaisir de baiser et se faire baiser alors je vous attends impatiemment, bisous.